La promesse de campagne de Sarkozy pour l’immobilier

Le candidat annoncé à la présidentielle Nicolas Sarkozy a fait savoir qu’il voulait mettre en place une politique incitative pour les primo-accédants qui désirent réaliser un pret immo. En effet, le candidat a annoncé dans le cadre de sa campagne que, s’il était élu, il ferait en sorte que l’État puisse financer un apport de 10% afin de subventionner les acquisitions immobilières des primo-accédants.

Une annonce intéressante mais qui a peu de chances d’aboutir

Cette annonce peut s’avérer intéressante mais étant donné les conditions actuelles vis-à-vis des prêts immobiliers, son effet peut être largement contestable, dans la mesure où même si la proportion de similation pret immobilier des primo-accédants est importante, ils ont aujourd’hui une marge de négociation qui peut être très puissante étant donné les conditions qui se présentent aujourd’hui. D’autre part, il est vrai que beaucoup de personnes n’ont pas accès au crédit immobilier dans la mesure où ils n’ont pas la possibilité de pouvoir mobiliser une épargne en vue d’apporter un apport, sachant que l’apport permet de grandement favoriser son dossier aux yeux de l’établissement de crédit.

Aussi, cette mesure, à condition qu’elle soit réellement appliquée dans les faits, pourrait donc aider une certaine partie de la population, mais elle pourrait vraiment trouver son intérêt si les taux immobiliers n’étaient pas aussi faibles qu’ils ne le sont actuellement. Par ailleurs, ces promesses de campagne n’engagent que ceux qui les font, et ces annonces ne sont généralement au final pas appliquées une fois que celui qui les a promises est au pouvoir. Il faut donc prendre avec des pincettes ce type de proposition car il y a de grandes chances pour qu’elle ne soit malheureusement pas appliquée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *